Technologies RFID pour la sécurité et la traçabilité

Accès clients »
Créer un compte »

Technologie

 

RFID (de l'anglais Radio Frequency Identification) - est une technologie d’identification sans contact développée pour mémoriser et récupérer des données à distance en utilisant un émetteur-récepteur (lecteurs) et des marqueurs (radio-étiquettes).

 

Les radio-étiquettes (« RFID tag »)

 

Les radio-étiquettes sont de petits objets qui peuvent revêtir différentes formes : étiquettes adhésives, badges, porte-clefs etc. Les radio-étiquettes comprennent une antenne associée à une puce électronique qui leur permet de recevoir et de répondre aux requêtes radio émises depuis l’émetteur-récepteur (lecteur). Ces puces électroniques contiennent un identifiant et peuvent contenir des données complémentaires.

 

 

Les lecteurs


Ce sont des équipements actifs, émetteurs de radiofréquences qui vont activer les radio-étiquettes lorsque celles-ci vont passer dans le champs émis par le lecteur. Les radio-étiquettes vont alors recevoir l'énegie qui va leur permettre de "dialoguer" avec le lecteur.


 


Comment ça marche ?

 

Principe de fonctionnement

Lorsque les étiquettes, appelées aussi tags, marqueurs ou transpondeurs, sont "réveillées" par le lecteur, un dialogue s'établit selon un protocole de communication prédéfini et les données sont échangées. A la différence des codes barres, les tags RFID ne nécessitent pas que le lecteur soit approché du produit pour que l'identification s'opère (de quelques centimètres à quelques dizaines de mètres) ni d’être directement visibles. Autre particularité, selon leur modèle, les tags peuvent accepter une simple lecture ou un enrichissement de l’information qu’ils portent.

 

Pour communiquer, tag et lecteur doivent être sur la même fréquence mais, comme pour un poste de radio, celles-ci s'étalent sur un spectre allant des basses aux très hautes fréquences.

 

L’antenne, accordée sur une fréquence particulière, capte le signal électromagnétique émis par le lecteur. Dans le cas de tags « passifs », le signal, qui doit avoir une certaine puissance, crée un courant par induction qui alimente la puce. Les tags « actifs » ou «semi-actifs » possèdent une batterie qui fournit son énergie à la puce; dans ce cas, le signal peut être de moindre puissance et capté sur une plus grande distance et sert uniquement d’activateur.

 

A la réception du signal, la puce émet les informations qu’elle renferme. Certains tags incluent une mémoire complémentaire également capable d’accepter des ordres d’écriture.


 

Contrairement aux codes-barres, si plusieurs étiquettes se retrouvent dans le champ du lecteur, elles fourniront toutes leurs informations en même temps; le lecteur devra traiter l’ensemble du flux des réponses globalement.

Cette technologie d’identification peut être utilisée pour identifier :

  • Les objets, comme avec un code à barres (on parle alors d’étiquette électronique),
  • Les personnes, carte de transport, carte de paiement, badges d’entreprises (on parle alors de cartes sans contact pour des applications de contrôle d’accès, gestion horaire par exemple).

 

Normes et fréquences

Plusieurs fréquences de communication cohabitent au sein de la technologie RFID :

  • Basses fréquence : 125 kHz
  • Hautes fréquence : 13.56 MHz
  • Ultra hautes fréquences : 433 MHz, 863 à 915 MHz, 2.45 GHz

 

Sachant que chaque pays conserve la possibilité d'affecter ces fréquences à d'autres usages spécifiques en prenant également en compte la puissance d'émission. Une certaine uniformisation de l'usage des fréquences est en cours de définition au travers d'une division du monde en trois régions :

  • Région 1 = Europe et Afrique
  • Région 2 = Amérique du nord et du sud
  • Région 3 = Asie et Australie

 

Tendances du marché

 

Les tendances actuelles indiquent que le marché de la RFID va croître rapidement au cours des 10 prochaines années.

La valeur de ce marché intégrant le matériel, les systèmes et services devrait augmenter d'un facteur dix entre 2006 et 2016. Le nombre d’identifiants seront multipliés par 450 entre 2006 et 2016.

 

Le développement des applications RFID dans le domaine du transport, de la logistique, du contrôle d’accès, de la gestion de la chaîne d’approvisionnement, de la gestion des stocks, de la santé etc. devrait être particulièrement significatif.

Version mobile | Français | English | Notice légale / Confidentialité | Contact | Conditions Générales de Vente